Stargate Stories RPG


 
AccueilAccueil  Guide JdrGuide Jdr  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah! Quelle belle vue.

Aller en bas 
AuteurMessage
Byzas Staúros
Maître incontesté de tout ce qui vit, a vécu et vivra ( d'après lui... )
avatar

Messages : 231
Réputation : 34
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Entre la chaise et le clavier.
Ami(es) : Qu'est-ce?

Feuille de personnage
Blédor: 2000
Grade: Directeur de Recherche
Race: Ancien

MessageSujet: Ah! Quelle belle vue.   Ven 4 Mar - 18:42

La cité avait frôlé sa perte il y a peu, mais maintenant, c’était du passé… pour l’instant. Mais ces humains représentaient toujours un abcès qu’il fallait percer pour purifier la cité des Lantiens. De plus, Byzas n’avait pas supporté le ton qu’avait prit ce vulgaire petit colonel quand celui-ci c’était adressé à lui. Mais en attendant, un peu de repos et de bon temps de pouvait pas faire de mal.

Byzas était donc sur le balcon et lisait un roman d’aventure : « La fabuleuse histoire de Krak, le pirate de l’espace. » Il en était au cinquième chapitre : Krak était en plein bataille spatiale avec un cargo babélien, quand soudain, un vaisseau de combat, qui suivait à distance le cargo, arrive et se jette dans la bataille contre Krak… qui allait gagner ? La tension était à son comble mais… Byzas s’endormit quand même : les évènements récents l’avaient trop exténué pour qu’il puisse continuer à lire, et de toute façon il ne craignait rien puisqu’il était seul sur le balcon et que des soldats lantiens montaient la garde.


Lorsqu’il se réveilla quelques heures plus tard, le paysage n’avait pas changé et était toujours aussi lumineux, et pour cause : c’était uniquement des flemmes ! Un déluge de feu et de matières incandescentes ! Voilà le paysage qu’offrait le balcon. En effet, quel autre paysage pouvait-on attendre du cœur d’une étoile ?

Et oui, dans sa paranoïa… euh… humhum… dans sa grande prévoyance, Byzas avait entré les coordonnées d’une étoile avant de se mettre en stase, pour mettre la cité à l’abri d’une quelconque attaque ennemie et pour éviter une éventuelle pénurie d’énergie durant la très longue stase en puisant toute l’énergie nécessaire directement dans le noyau de l’étoile.
Les boucliers de la cité permettaient d’empêcher que celle-ci ne soit détruite et jouait en même temps le rôle de vitre teintée pour éviter d’être ébloui par tant de lumière.

Ainsi, depuis tout ce temps, Utopos avait été rayé des cartes, c’était un lieu qui n’existait plus, hors de l’espace et du temps, qui était retourné aux étoiles, sources de vie : la poussière d’étoiles composant chaque chose était retournée à sa source.

Le Lantien soupira de contentement :
« Ah ! Quelle belle vue. » Murmura-t-il en contemplant un moment les flammes qui dansaient sur le bouclier.

Il reprit sa lecture : certes, il avait du travail à faire, mais il s’était finalement dit que le travail ne s’échapperait pas, et qu’il avait donc tout son temps pour se reposer. Il continua donc sa lecture : qui allait gagner la bataille spatiale ?...

~~~~~~~~~~~~~~~

Maître incontesté et incontestable de tout ce qui vit, a vécu et vivra... enfin, d'après lui.
Et Emmerdeur de l'Espace à l'occasion (Qui a dit "Tout le temps."?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégara Zythoyr
Politicienne
avatar

Messages : 112
Réputation : 14
Date d'inscription : 05/01/2011
Ami(es) : /

Feuille de personnage
Blédor: 7700
Grade: Spécialiste
Race: Ancien

MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   Sam 5 Mar - 1:43

Depuis que les terriens étaient arrivés sur Utopos, Mégara ne s'était pas réellement accordée de temps. En effet, les traditions et les lois de la cité ne s'apprendraient pas toutes seules, il fallait bien que certain des Lantiens se portent volontaire pour les instruire et Mégara faisait partie des plus enthousiaste. Mais ce travail était fatiguant, de plus avant qu'elle ne s'enferme dans ce cercueil de glace, la jeune femme était en train de travailler sur des textes très anciens qu'ils avaient découverts et cela l'avait passionné. En résumé elle passait ses journées avec les humains, essayant d'apprendre des choses sur leur peuple, sur la terre également et en échange elle leur apprenait les grandes lignes de l'histoire de Utopos...Quant à ses nuits ? Elle se penchait sur ces textes de langue qui lui étaient encore inconnues... Ces mystères la gardaient éveillée et elle finissait par s'endormir sur son bureau, exténuée...

Dans un grognement la politicienne éteignit le réveil qui venait de la sortir de son sommeil bien mérité et maudit ce dernier sur neuf générations ! Elle se leva alors et se dirigea vers la salle de bain. Elle avait d'immense cerne sur les yeux et son visage était pale, aussi pale que les deux lunes qui avaient été présentes il y a des milliers d'années au-dessus de sa tête. Elle eut alors un mou dubitatif devant sa tête... Aujourd'hui elle devait se reposer c'était obligé.... Elle alla donc se recoucher dans ses couvertures qui avaient été trop longtemps froide, prévenant par micro l'un de ses collègues de son absence.

Quelques heures plus tard elle se leva et prit une longue et chaude douche. Tous ses muscles se détendirent alors, la pression s'étant envolé. Elle en profita même pour redonner la vitalité à ses longs cheveux couleur du soleil et le résultat fut réussi. Ses cheveux retrouvèrent toute la beauté de ses beaux jours. Elle s'habilla de façon décontracté et sortit enfin de ses quartiers pour aller piquer quelque chose à manger ce qu'elle trouva rapidement. Elle croisa plusieurs personnes qu'elle salua amicalement, tous étaient surpris de la nouvelle vitalité de la jeune femme, elle était revenue comme avant pour une raison qui lui était inconnue. Mégara ignorait également pourquoi elle était si souriante, elle mettait ça encore sur le compte de son côté lunatique qui faisait des siennes.

Son envie de retourner sur les textes qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer était grande, mais elle s'était promis de ne pas travailler aujourd'hui et de se contenter de ne rien faire. Elle décida alors qu'il était temps pour elle de sortir un peu. Les balcons avaient toujours eu une vu magnifique et Mégara se demandait si ce paysage et sa beauté avait changé. Le balcon où elle se dirigeait avait toujours été son endroit préféré de la cité. La-bas elle pouvait réfléchir au calme berçait par la lumière de jour et ses doux reflets.

Alors qu'elle allait à cet endroit magnifique, elle rencontra quelques soldats qui montaient la garde, bien qu'elle les salua poliment, elle était agacée par la situation. Leur dirigeant, ou tout du moins ce qui leur servait de dirigeant était complètement paranoïaque et avait interdit aux humains de nombreux lieux. Mégara ne comprenait pas cette acharnement sur les humains et trouvait cela complètement puéril...

Ce fut sur cette pensée néfaste qu'elle ouvrit les portes qui devaient l'amener à l'extérieur. Ce qu'elle vit de cet extérieur lui coupa le souffle. Ce n'était pas du tout comme dans ses souvenirs et pour cause elle avait l'impression d'être à l'intérieur même de la planète.. Cela était-il possible ? Elle s'avança un peu plus vers la rambarde qui la séparait d'une mort certaine. Le spectacle qui s'offrait à elle était magnifique.... Elle n'avait jamais rien vu de pareil et les mots pour le décrire lui manquait. Une chaleur rassurante était présente et la couleur vive de la lave en fusion éclairée tout d'une lumière rayonnante. Une pensée lui traversa alors l'esprit... Et une vague de tristesse traversa son regard noisette. Ses parents auraient surement adoré ce spectacle que leur offrait la nature et ils n'avaient pas pu le voir à cause de cette fichu guerre. Mégara resserra ses fins doigts sur le bord de la barrière. Elle se demanda alors comment Byzas pouvait encore dormir la nuit après avoir ordonné t'en de massacre... Elle soupira de désespoir, ils avaient bien tous failli mourir le jour de leur réveil... A cause de ce fichu virus, mais également à cause cette arrogance qu'avait le Lantien.

Elle regarda alors autour d'elle observant avec émotion ce paysage unique. Elle remarqua enfin la présence de quelqu'un d'autre... Qui avait eu l'idée de venir ici ? Elle s'avança doucement vers la personne et reconnu alors son rival... Pourquoi était-il toujours là au mauvais moment celui-là.

« Tiens vous êtes là vous aussi » lança-t-elle d'un ton qui était tout sauf amical. Son regard se dirigea alors directement vers ce que tenait l'homme entre les mains. Un livre... Elle se demandait alors quelle était l'oeuvre qui pouvait bien intéresser le « grand Byzas »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzas Staúros
Maître incontesté de tout ce qui vit, a vécu et vivra ( d'après lui... )
avatar

Messages : 231
Réputation : 34
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Entre la chaise et le clavier.
Ami(es) : Qu'est-ce?

Feuille de personnage
Blédor: 2000
Grade: Directeur de Recherche
Race: Ancien

MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   Sam 5 Mar - 23:40

Le vaisseau babélien lança une bordée de tir sur les boucliers du Galathée, le vaisseau de Krak. Le pirate spatial s’activait dans tous les sens pour tenter de remonter le moral de son équipage. Une seconde bordée acheva les boucliers du Galathée. Une troisième salve suffirait à réduire le vaisseau à néant… les canons babéliens se chargèrent et s’apprêtèrent à tirer, quand le vaisseau pirate quitta l’univers : miracle ou malédiction ? En attendant, le Galathée était perdue à travers le temps et l’espace… Que c’était-il donc passer ? Est-ce le Doc’ qui avait encore fait des siennes ?

Et c’est-ce moment que choisit une personne, une femme à la voix, pour déranger Byzas. L’Administrateur répondit distraitement en continuant de lire les quelques dernières lignes de son chapitre.

« Ben oui, vous faîtes preuve d’une formidable capacité à remarquer l’évidence même. C’est l’un de mes endroits préférés dans la cité, alors j’en profite, surtout avec ce qui se prépare. »
Toujours sans lever les yeux vers son interlocutrice, il prit son marque page pour pouvoir reprendre sa lecture plus tard, et posa son livre sur une table basse près de lui.

Le Lantien s’appuya sur les accoudoirs pour se redresser et se mettre debout.
« Vous arrivez pile pour le début du… » Byzas s’interrompit dans sa phrase : encore elle ? Mais que faisait-elle là ?! Toujours au mauvais endroit au mauvais moment celle-là. Le scientifique aurait dû se douter au son d’une voix si peu amicale qu’il ne pouvait s’agir que de « mademoiselle Zythoyr ».

« Ah ! Mademoiselle Zythoyr. Vous voir est toujours un déplaisir. Justement, je voulais vous entretenir au sujet des récents évènements survenus dans la Cité. Mais pas tout de suite, avant, profitons du spectacle que la nature va nous offrir si généreusement en cadeau. »

Byzas vit que le regard de Mégara louchait vers le livre que le plus grand scientifique de tous les temps lisait il n’y a pas encore quelques minutes. Il rit.
« Ahah ! Ça à l’air de vous étonnez de m’avoir vu lire : et oui, ça m’arrive de me détendre aussi de temps à autre. Vous devez certainement connaître le livre pour l’avoir lu dans votre enfance ou parce que vos parents vous la lisait avant que vous ne vous couchiez : La fabuleuse histoire de Krak, le pirate de l’espace, il fut un temps où je la lisais très souvent, mais je n’ai pas eu trop l’occasion de lire quoi que ce soit durant ces dernières millénaires ! »

Dans le dos de Mégara, le bouclier commença à changer de couleur par endroits, d’abords très timidement, puis plus fortement.

« Enfin ! Ça commence. Si je peux me permettre, je vous conseillerais de vous retournez et de prendre une chaise pour profiter au mieux du spectacle. » Fit Byzas en désignant une chaise du bras, avec une légère révérence.

Mais déjà le bouclier, qui se manifestait en général par une légère couleur bleutée, prenait des couleurs différentes, comme celles des aurores boréales, et ses couleurs, plus éclatantes les unes que les autres, se livraient à une dance délicate et complexe : s’enchevêtrant, se mélangeant, se chassant, se transformant elles-mêmes… C’était un spectacle de toute beauté.

Mais les meilleurs choses ont hélas une fin, et ce spectacle s’arrêta lentement au terme d’une dizaine de minutes.

« Les vents magnétiques solaires donnent vraiment des phénomènes superbes lorsqu’ils entrent en collision avec le bouclier, mais ne vous inquiétez pas, cela ne représente aucun danger. » Dit Byzas en regardant les dernières traces de couleurs s’estomper sur le bouclier et une fois que la magie de l’instant se fut (du moins en partie) dissipée.

Le chef des Utopiens se tourna vers Mégara. « Au fait, qu’est-ce qui vous amène aussi loin de vos travaux ? On m’avait pourtant dit que vous étiez très occupée avec quelques anciens textes incompréhensibles. »

~~~~~~~~~~~~~~~

Maître incontesté et incontestable de tout ce qui vit, a vécu et vivra... enfin, d'après lui.
Et Emmerdeur de l'Espace à l'occasion (Qui a dit "Tout le temps."?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégara Zythoyr
Politicienne
avatar

Messages : 112
Réputation : 14
Date d'inscription : 05/01/2011
Ami(es) : /

Feuille de personnage
Blédor: 7700
Grade: Spécialiste
Race: Ancien

MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   Ven 11 Mar - 23:01

Mégara s'était tournée avec lassitude vers leur dirigeant, faisant ainsi dos à ce magnifique spectacle de couleur.. De toutes façons la magie de ce lieu perdait un peu de sa magie avec une personnalité si néfaste dans son paysage, tout du moins c'est ce que pensait la jeune politicienne. Byzas lui répondit alors par la caractéristique qui lui était le plus fidèle, un ton désagréable et empreins de mépris. Elle s'empêcha alors de soupirer d'un air las, se rappelant qu'il n'en valait pas la peine. Ne levant même pas les yeux vers la jeune femme il lui lança donc une de ses répliques blessantes dont il avait le secret. Cependant, quelque chose lui marqua l'esprit... C'était l'un de ses endroits préférés dans la cité, tout comme l'un des siens... Le fait qu'ils puissent avoir quelque chose en commun l'étonna. Après tout elle se considérait avec lui un peu comme le bien et le mal, l'ange et le démon... Oh bien sûre, il était l'esprit néfaste.

La fin de sa phrase titilla cependant la curiosité de la jeune femme. « Ce qu'il se prépare » ? De quoi voulait-il donc parlé... La jeune femme s'imagina alors de nombreuses choses grâce à son imagination débordante. D'abord, elle avait compris qu'il ne l'avait pas reconnu, apparemment trop plongé dans sa lecture et par la suite elle s'était alors demandée s'il attendait quelqu'un... L'évènement qu'il se préparait été peut-être un complot... Elle savait Byzas friand de ce genre de choses et elle le soupçonnait même de vouloir faire disparaître certain membre de l'équipe terrienne qui pourrait lui paraître trop gênant....
Cependant, elle ne put en savoir plus, car l'homme leva enfin les yeux vers elle.

*Ce n'est pas trop tôt* pensa-t-elle à présent de mauvaise humeur... La jeune femme aurait tellement voulu le questionner sur l'évènement dont il parlait, mais sa fierté l'en empêchait pour l'instant. Qu'à cela ne tienne, elle ferait sa propre petite enquête..

Alors qu'il continuait à lui parler pour échanger leur éternelle politesse, la jeune femme ne put s'empêcher de nouveau d'essayer de voir le titre du livre.... Elle fit alors fit de ses remarques désobligeantes et de sa désobéissance blablabla... C'était toujours le même refrain de toutes façons..; Elle espérait juste que cette fois-ci ne lui soit pas fatale. Mais de nouveau ses paroles l'intéressèrent. Un cadeau de la nature ? Comme ses paroles étaient étranges...


« De Quoi parlez vous Byzas... » demanda-t-elle légèrement inquiète essayant de sonder le regard du jeune homme s'en y parvenir. Il ne prit pas la peine de répondre à sa question, comme à son habitude et fit alors une remarque sur son regard qui fixait le livre qu'il était en train de lire quelques minutes plutôt.

*C'est vrai que devant votre inculture j'aurais cru que vous ne lisiez pas... * laissa parler son esprit malin. Heureusement, elle réussit à se retenir de ne pas le provoquer... Après tout elle n'avait pas envie de se bagarrer avec lui... Elle ne répondrait pas à ses attaques jusqu'à ce que cela plus tape réellement sur le système.....

« Oui en effet mon père me lisait cette histoire pour m'endormir.... » elle se surprit elle-même à dévoiler cette chose personnelle sur son compte, mais dans un sens qui n'avait pas eu ses parents qui lui comptaient cette histoire.... « Certes on ne peut pas vraiment avoir de loisir quand on est congeler.... Personnellement ce n'est pas le livre que je préfère de cette auteur...Voyage au centre de l'univers de Galactica est plus intéressant » lança-t-elle en haussant légèrement les épaules. Elle se rendit alors compte qu'elle n'avait pas ouvert un livre autre que ceux pour l'aider à traduire depuis qu'ils s'étaient réveillés... Cela ne lui avait pas réellement manqué, car elle avait été très occupée, mais à présent cette absence lui était dévoilée... Elle savait déjà quel livre elle relierait... L'une des plus belles histoire d'amour qu'elle n'avait jamais lu... Légèrement perdue dans ses pensées elle sursauta légèrement lorsque Byzas s'exclama que le spectacle allait commencer... Il lui conseilla même un siège près de lui où elle pouvait s'asseoir.

« Mais de qui... » elle entendit alors un léger crépitement derrière elle... Elle se tourna lentement, étant quelques réticences à savoir de quoi le dirigeant parlait. Une fois retournée elle ne fut pas déçue. Le spectacle qu'elle voyait était splendide.... Elle resta quelques secondes muettes et immobiles devant la magie qui s'opérait et fini par docilement et rapidement aller s'asseoir à côté de Byzas. Un arc-en ciel de couleur dansait devant ses yeux. Aucun mot ne pouvait décrire ce phénomène tan il était exceptionnel. La douce couleur bleu du bouclier protecteur était mise en valeur par les nuances de jaune et de rouge qui dansait contre ses parois... Une sourire sincère se dessina sur les lèvres de Mégara, on aurait dis un enfant le jour de Noël.... Ses yeux pétillaient de merveilles et un léger sourire de bonheur flottait sur ses lèvres.Malheureusement les meilleures choses ont une fin contrairement aux pires... Le phénomène finit donc par s'arrêter, mais Mégara ne désenchantée pas, elle se place confortablement et détendu dans sa chaise, oubliant qu'elle était à coté d'un des hommes qui la détestait le plus dans la galaxie... Mais la dure réalité lui revint vite à l'esprit lorsque Byzas lui expliqua le pourquoi du comment... Elle soupira discrètement.

« Pourquoi avoir eu besoin de donner une explication scientifique... La prochaine fois contentez vous de « c'est magique n'est-ce pas ? » » lui dit-elle avec un sourire en coin en signe de désespoir devant son côté trop terre à terre.

« ... Comment avez-vous réussi pour que l'on se retrouve ici...? » demanda-t-elle troublée de se trouver entourée de toute cette lave en fusion. « Non pas que cela me déplaise... mais... je n'ai pas le souvenir d'avoir vu ça avant de faire un some durant des milliards d'année... »

Puis, Byzas se tourna vers elle, elle se crispa légèrement redoutant un peu que cela fusse pour lui parler de sa « non obéissance » de la dernière fois. Mais elle put se détendre de nouveau lorsqu'il lui demande tout simplement ce qu'elle venait faire ici.


« Par moment » commença-t-elle posant son doux regard chocolat sur le paysage qui s'offrait à elle. « Il faut savoir s'arrêter pour s'aérer les pensées et avoir un regard nouveau sur ce que l'on fait. » Elle posa alors son regard sur le jeune homme et lui sourit, comme-ci ce n'était pas ce tyran. Mais croisant de nouveau son regard elle se reprit et observa de nouveau les alentours.

« Et vous ? » finit-elle par demander. « Que faites-vous ici ? Vous êtes pourtant quelqu'un de toujours d'occuper en général. »

Elle tenta de fixait son regard sur un point devant elle, mais il n'était pas son genre de ne pas regarder son interlocuteur. Elle posa alors ses yeux de nouveau sur lui attendant patiemment sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byzas Staúros
Maître incontesté de tout ce qui vit, a vécu et vivra ( d'après lui... )
avatar

Messages : 231
Réputation : 34
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Entre la chaise et le clavier.
Ami(es) : Qu'est-ce?

Feuille de personnage
Blédor: 2000
Grade: Directeur de Recherche
Race: Ancien

MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   Sam 19 Mar - 21:09

Spoiler:
 

« ... La prochaine fois contentez vous de « c'est magique n'est-ce pas ? » »

« Hum…Je ne crois pas en la magie, donc je ne pourrais pas dire ça. Et j’ai trop de respect pour vous pour ne serait-ce que pensez que vous-même puissiez y croire. » Répondit Byzas qui était décidément bien trop terre à terre.

Puis la politicienne demanda par quel miracle la Cité se trouvait au cœur d’une étoile. Le scientifique sourit : « Élémentaire ma chère Mèg. Je n’ai eu qu’à entrer les coordonnées d’une étoile juste avant la mise en stase de toute la population. Puis la Cité s’est dirigée rapidement ici et a attendu toutes ces années au cœur de l’étoile, qui nous fournissait énergie et protection. J’ai même rajouté un programme qui aurait fait se diriger la Cité vers une autre étoile si celle-ci approchait de la fin de sa vie : et oui, je prévois toujours large. »

L’Administrateur entraperçu le regard comme troublé de la jeune femme : avait-il bien vu au moins ? Il se frotta les yeux au cas où, et ne partit pas sur ce sujet.

« Oui, courir, courir. Il y a toujours quelque chose à faire ici. Mais j’ai accordé une semaine de congé payé à toute la Cité, moi y compris : c’est malsain pour l’organisme et mauvais pour le cerveau de se mettre au travail après une si longue stase. De toute façon, c’est quasiment impossible de se concentrer convenablement, puisque les neurones sont encore comme « gelés ». »

Byzas replongea son regard dans la lave et reprit, pensif.

« Et à ma grande surprise, les Arrivants sont plutôt calmes : je ne sais pas, je pensais qu’ils auraient déjà fait exploser la moitié de la Cité à l’heure qu’il est. Byzas eu un petit rire gêné. Ahah ! Ridicule n’est-ce pas. »

Il y eu comme une petite explosion à ce moment. Le Lantien bondit de sa chaise et en l’espace de quelques secondes debout. Puis il se souvint que ce n’était qu’un vent magnétique solaire ou une bulle de lave plus chaude que les autres qui heurtait peut-être une partie du bouclier à un autre endroit.

« Hum… Il faut néanmoins resté vigilant… n’est-ce pas ? » Le dirigeant se rassit sur sa chaise.

Byzas se souvint alors que Mégara avait fait une allusion à ces parents, comme quoi son père lui lisait des histoires quand elle était petite. Le Lantien ne se souvenait plus à quoi ressemblait ni qui était les parents de son ennemie cordiale mais c’était sans doute trop personnel et indiscret d’aborder la question directement. Il se contenta donc de demander gentiment.


« Vous avez bien retrouvé tout vos proches ? »

~~~~~~~~~~~~~~~

Maître incontesté et incontestable de tout ce qui vit, a vécu et vivra... enfin, d'après lui.
Et Emmerdeur de l'Espace à l'occasion (Qui a dit "Tout le temps."?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mégara Zythoyr
Politicienne
avatar

Messages : 112
Réputation : 14
Date d'inscription : 05/01/2011
Ami(es) : /

Feuille de personnage
Blédor: 7700
Grade: Spécialiste
Race: Ancien

MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   Lun 28 Mar - 0:07

Suite au spectacle magique que lui avait offert la nature, l'âme d'enfant de Mégara s'était éveillée. C'était tellement magnifique que tous ses soucis disparaissaient à cette vue si particulière. Mais bien sûr, Byzas ne put s'empêcher d'en expliquer le pourquoi du comment... C'était surement dans sa nature de trouver toujours des explications rationnelles à tout phénomène... Et puis lui et ses nanites... Une grande histoire d'amour... D'ailleurs Mégara détestait ces sales bêtes.. Et le fait que le remède contre le virus avait été a base de cela l'avait un peu répugné... Mais sa haine envers ces bestioles étaient moins forte face à la mort.

Mégara haussa les épaules, elle ne voyait pas là une marque de manque de respect en disant que cela était magique... C'était surement encore l'une des folies de leur dirigeant. Et puis croire en la magie de l'instant, c'était possible.

Lorsqu'elle lui demanda par la suite pourquoi ils se trouvaient au beau milieu de lave, il sourit. Apparemment il était assez fier de son résultat. Et même s'il avait l'habitude d'être fière de lui, Mégara devait avouer que cette fois il y avait de quoi l'être.



« J'ai cru comprendre. » dit-elle quant au fait que leur dirigeant « prévoyez toujours large ». Cela l'amusait d'ailleurs, le fait qu'il soit si prévoyant, voir parano sur les bords. Tout du moins cela l'amusait autant que cela pouvait l'agacer... C'était très paradoxal, par moment elle trouvait cela réellement exagéré... Par exemple avec la venue des Humains. Byzas avait été trop prudent et cela avait failli les mener tous à leur perte... Tout du moins celle des terriens.

« Vous avez raison.. Je crois qu'il nous faudra un certain temps pour récupérer toutes nos capacités... Vous vous rendez compte... Toutes ces années qui ont coulé... C'est... Effrayant. »



Effrayant était bien le mot.. Cela les remettait a leur place, a la bassesse de leur condition. Tan de choses avait continué à tourner sans eux. Ils n'étaient rien. Mégara le savait, mais être mise ainsi devant le fait accompli était perturbant.

Mégara ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel lorsque Byzas annonça qu'il avait été surpris que la cité n'était pas encore devenue un véritable Chaos. La jeune femme n'avait aucune crainte, après tout... Les terriens avaient perdu tout ce qu'ils avaient et Utopos leur offrait un abri.. Pourquoi voudraient-ils détruire ce qui les protège de leur errance dans cette galaxie qui ne connaissent point. Autant, elle pouvait avouer que le dirigeant était un grand scientifique avec une intelligence qui était largement supérieure à la moyenne... Autant elle disait ouvertement qu'il était comme un enfant face aux relations humaines. Pire, un enfant qui craignait tout. Cette parano en agacée certaine et en rassurait d'autres. Personnellement, Mégara se fichait bien des nombreuses protections que Byzas voulait mettre en place tan que ce n'était pas contre ses idées. Le problème était que des qu'on parlait des humains et de la sécurité de la cité, leur point de vue se séparait radicalement.

Un petit bruit venant des boucliers qui les protégeaient de la lave se fit entendre et Mégara sursauta... Elle ne sursauta pas non pas à cause de la réaction de leur protection, mais à cause du jeune homme qui avait bondit bêtement sur sa chaise. Elle eut un moment de silence... Trop surprise parce qu'il s'était passé elle restait les grands yeux ouverts. Et lorsque le dirigeant reprit la parole Mégara ne put s'empêcher de rire devant son attitude. Il avait été tellement ridicule qu'on ne pouvait qu'en rire.


« Je suis désolée Byzas mais.... Vous auriez dû voir votre tête ! »
dit-elle entre deux rires.

La jeune femme tenta t'en bien que mal de se calmer et ce n'était pas mince affaire. Puis elle reprit son sérieux et ajouta d'un air conciliant, mais ne pouvant enlever son sourire amusé sur ses lèvres.



« Vous avez raison, mieux vaut prévenir que guérir. Cependant, je ne pense pas que ce soit les terriens le plus grand danger... Ce qui m'inquiète le plus sont les provisions... » dit-elle perdant son air enfantin.

La question qui suivie du dirigeant la surprit quelque peu... Elle n'était pas dans ses habitudes de répondre à ce genre de question.. Mais après tous, les choses avaient bien changé depuis toutes ces décennies passées alors peut être pouvait-elle faire une exception. Ce qui l'étonna le plus fut le ton du jeune homme... Il ne semblait pas agressif ou ironique. C'était assez perturbant...



« Et bien... j'ai croisé mon frère il y a quelques jours... et revu une mes amies... Mais la plupart étaient parties à travers la porte avant notre mise en stase » dit-elle simplement.



« Si ça se trouve l'un de leur descendant est la cité »
dit-elle sur le ton de la plaisanterie pour oublier ces souvenirs qui lui étaient quelques peu douloureux.



« Et vous... Des proches a retrouver ? »
[i]demanda-t-elle poliment et également de façon gentille. Még ne savait pas si le dirigeant avait de la famille.. En faite elle ne le connaissait pas tan que ça...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah! Quelle belle vue.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah! Quelle belle vue.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Quelle belle prestation... [Shiro Kuchiki] [XXX]
» Quelle belle couleur. {PV Mealla}
» Quelle belle balade sous les étoiles... ▬ Dawson & Sakura
» Quelle belle réussite!!!! (à AdG en Suisse ...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Stories RPG :: Utopos :: Tour centrale :: Balcon-
Sauter vers: